Les pieres mobiles

Les pierres mobiles

Ces mystérieuses pierres mobiles qui se déplacent dans la boue

du désert de la Vallée de la Mort

ont fait l’objet d’une polémique scientifique pendant des décennies.

  Des roches pesant jusqu'à des centaines de livres parcourent des milles à la fois.

Quelques scientifiques ont suggéré que la combinaison de vents violents

à la surface glacée expliquerait ces déplacements.

  Cependant, cette théorie n'explique pas que différentes roches commencent à se déplacer côte à côte,

pour ensuite aller à des vitesses et dans des directions différentes.

  De plus, les calculs en physique ne corroborent pas  vraiment cette théorie,

,car il faudrait des vents de plusieurs centaines de miles à l’heure pour déplacer certaines de ces pierres. 

Basalte colmunaire

Basalte columnaire

Quand une coulée de lave épais se refroidit, elle se contracte verticalement mais fend perpendiculairement à son écoulement directionnel avec une régularité géométrique remarquable - dans la plupart des cas formant une grille régulière d’extrusions hexagonales qui semblent presque faites de main d'homme. 

Un des plus célèbres exemples est le Giant's Causeway sur la côte de l'Irlande

(montré ci-dessus), bien que le plus grand et le plus connu soit le Devil's Tower au Wyoming. 

Le basalte peut également former des motifs différents,  mais tout aussi fascinants,

quand des éruptions sont exposées à l’air ou à l’eau.

les trous bleus

Les trous bleus

Les trous bleus sont formés par des baisses massives et soudaines

du terrain sous-marin; leur nom vient de la tonalité bleu foncé et sinistre

qu'ils prennent quand on les voit d’en haut - 

comparés aux eaux environnantes.

Ils peuvent être à des centaines de pieds de profondeur,  et tandis que les plongeurs

peuvent explorer certains d'entre eux,  la plupart sont exempts de l'oxygène nécessaireet ne supportent la vie marine

en raison de la pauvre circulation d'eau – c'est pourquoi ils sont vides.

Quelques trous de bleus contiennent d’anciens fossiles qui ont été découverts et préservés dans leurs profondeurs.

les marées rouges

Les marées rouges

Les marées rouges sont également connues en tant que floraisons d'algue,s

 des afflux soudains d'algues unicellulaires colorées en quantité massive peuvent colorer

des secteurs entiers d'un océan ou d'une plage en rouge sang.

Tandis que certaines sont relativement inoffensives, d'autres peuvent être porteuses de toxines mortelles

causant la mort de poissons, d’oiseaux et de mammifères marins. 

Dans certains cas, même des humains ont été incommodés par des marées rouges bien

que l’exposition humaine ne soit reconnue comme mortelle.

S'ils peuvent être mortels, les phytoplanctons constitutifs des marées ne sont pas nocifs en petit nombre.

les cerles de glace

Les cercles de glace

Tandis que plusieurs considèrent ces cercles de glace apparemment parfaits comme dignes de la théorie de conspiration, les scientifiques suggèrent plutôt qu'ils sont formés par les remous de l'eau qui déplace

un important morceau de glace dans un mouvement circulaire. 

En raison de cette rotation, d'autres morceaux de glace et de débris

s’agglutinent lentement jusqu'à façonner un cercle presque parfait.

On a vu des cercles de glace de plus de 500 pieds de diamètre,

et parfois on peut trouver des cercles regroupés de différentes tailles.

les nuages mammatus

 

Les nuages mammatus

Fidèles à leur aspect sinistre, les nuages mammatus annoncent souvent

un orage violent ou un quelconque système météorologique extrême.

 Principalement composés de glace, ils peuvent s’étirer sur des centaines de milles

dans chaque direction et des formations différentes peuvent rester statiques et

visibles pendant dix à quinze minutes.

Même s’ils ont l’air sinistres, ils annoncent simplement – avant ou même après – des températures extrêmes.

Les arcs-en-ciel de feu

Les arcs-en-ciel de feu

Un arc-en-ciel de feu circulaire et horizontal se forme lorsque le soleil et certains nuages

se rencontrent accidentellement au bon moment et au bon endroit.

Les cristaux à l’intérieur des nuages réfléchissent la lumière des diverses vagues

visibles du spectre, mais seulement si elles sont correctement alignées par rapport à la terre. 

Comme il est rare que toutes ces conditions soient réunies simultanément,

il y a très peu de photos de ce phénomène remarquable.

Les éfondrements

Les effondrements

Les effondrements comptent parmi les phénomènes naturels les plus effrayants.

Avec le temps, l'eau érode le sol sous la surface de la planète jusqu'à ce que, dans certains cas, plutôt soudainement, la terre cède et s'effondre.

 Beaucoup d'effondrements se produisent naturellement tandis que d'autres

sont le résultat de l'intervention humaine. 

Le déplacement des eaux souterraines peut ouvrir des cavités, et les ruptures de conduites d’eau peuvent aussi éroder les sédiments souterrains qui autrement demeuraient stables. 

Les effondrements urbains, allant jusqu'à des centaines de pieds de profondeur,

ont formé et sectionné des blocs urbains, des trottoirs et même des bâtiments entiers.

Les Pénitents

Les Pénitents

Nommés ainsi par analogie aux moines à capuchons du  Nouveau-Mexique

(coin inférieur droit), les Pénitents brillent naturellement de par leurs lames de

glace très pointues qui s’élèvent vers le soleil.

On en voit rarement sauf en très haute altitude, elles peuvent être

plus hautes qu'un humain et former de grandes étendues. 

Quand la glace fond en motifs particuliers, des « vallées »

formées par les fontes précédentes laissent des « montagnes » dans leur sillage. 

Étrangement, ces formations ralentissent finalement le processus de fonte,

car les crêtes en projetant des ombres sur les surfaces en contrebas permettent aux  vents

de souffler et de refroidir ainsi les crêtes.

les nuages tenticulaires

Les nuages lenticulaires

OVNI ?

Évités par les pilotes traditionnels, mais aimés des pilotes de planeurs, les nuages lenticulaires

sont des masses nuageuses ayant une forte propulsion interne qui peut soulever un planeur à de hautes altitudes.

Ces nuages ont la réputation d’être de mystérieux objets volants non identifiés ou leurs camouflages.

Généralement les nuages lenticulaires se forment quand le vent accélère

tandis qu’ils sont en train de se déplacer autour d’un large objet comme une montagne.

les colonnes de lumière

Les colonnes de lumière

Les colonnes de lumière apparaissent comme des piliers lumineux verticaux

qui s’élèvent dans le ciel, comme des cylindres dans l’espace, apparemment sans origine connue.

  Elles sont visibles quand la lumière reflète les cristaux de glace provenant soit du soleil

soit de sources artificielles au sol telles que des lumières de rues ou de parcs. 

En dépit de leur apparence quasi solide, l'effet est entièrement créé par la relativité de notre propre point de vue.

Les faux-soleils ou parhèlies

Les faux-soleils ou parhélies

Comme les colonnes de lumière, les parhélies résultent du passage de la lumière à travers des cristaux. 

La forme et l'orientation particulières des cristaux peuvent avoir un impact visuel dramatique sur le spectateur,

car ils produisent une plus longue trainée dont la gamme de couleurs change. 

La hauteur du soleil dans le ciel modifie la distance relative des faux-soleils de chaque côté.

Les conditions climatiques variables sur d'autres planètes de notre système solaire produisent des halos lumineux créant jusqu'à quatre faux-soleils selon la perspective de ces planètes.

On a étudié les parhélies depuis l’antiquité, et certains écrits décrivant les divers attributs de notre soleil remontent aux  Égyptiens et aux Grecs.

Les vents d'incendies

Les vents d’incendies

Les vents d’incendies (aussi appelés démons ou tornades de feu) sont des courants d'air ascensionnels à grande vitesse, et par conséquent, à grande puissance, qui accompagnent parfois les feux de grande violence

et dont les manifestations mécaniques s'exercent sur la végétation ou les constructions avoisinantes.

Les tourbillons de feu peuvent être engendrés par d'autres incidents naturels comme les tremblements de terre et les orages, et peuvent être incroyablement dangereux; dans certains cas ils tourbillonnent bien au-del

à de la zone de feu elle-même et peuvent causer la dévastation et la mort dans un rayon que la chaleur

ou la flamme n’atteint même pas.

Les vents d’incendies peuvent atteindre presque un mille de hauteur,

des vitesses de plus de 100 miles à l’heure et durer 20 minutes et plus.

les lunes orange

Les lunes orange

La plupart des gens ont déjà vu ce phénomène – une superbe lune orange suspendue très bas dans le ciel.

Mais quelle est la cause de ce phénomène – et en passant, la lune a-t-elle une couleur?

Quand la lune semble très basse à l'horizon, les rayons de lumière qui s’y réfléchissent doivent traverser beaucoup plus d’obstacles de notre champ atmosphérique, éliminant graduellement tout, sauf les jaunes,

les orangers et les rouges. 

L’image du bas révèle les vraies tonalités de la lune, mais avec des couleurs plus intenses qui illustrent la topographie et la minéralogie mixtes de sa surface. 

En observant les couleurs combinées aux cratères, on peut commencer à retracer l'histoire des impacts et des mouvements matériels qui ont marqué le visage de notre mystérieuse lune.