vendredi 30 mars 2012

LE DIMANCHE DES RAMEAUX

Dimanche des Rameaux

Le dimanche des Rameaux célèbre le dimanche qui précède Pâques.

Ce dimanche commémore à la fois deux événements. Il correspond, d'une part, à l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem où il fut acclamé par une foule agitant des palmes. D'autre part, ce dimanche commémore la Passion du Christ et sa mort sur la croix. Ce dimanche des Rameaux, dont le nom liturgique est « Dimanche des Rameaux et de la Passion » (dans la forme ordinaire du rite romain depuis les réformes qui ont suivi le concile Vatican II ; avant cette réforme et dans la forme extraordinaire de la messe il s'appelle « Deuxième dimanche de la Passion ou dimanche des Rameaux », le premier dimanche de la Passion étant le dimanche précédent et ces deux dimanches formant le « Temps de la Passion », inclus dans le Carême), est le début de la « Semaine sainte ». L'expression « Pâques fleuries » a souvent désigné ce jour de manière poétique[1]. Il est aussi connu sous le nom de dimanche des palmes dans le sud de la France.

 

Giotto_-_Scrovegni_-_-26-_-_Entry_into_Jerusalem2

 

 

 

Posté par MINOUCHA78 à 17:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


mardi 20 mars 2012

Qu'est-ce qui fait éclore les bourgeons au printemps ?

 5





Au printemps, les feuilles se développent à partir des ébauches foliaires contenues dans les bourgeons. C'est le « débourrement », début d'une nouvelle phase de végétation. La circulation de la sève, partiellement interrompue en hiver, est restaurée et permet l'éclosion des bourgeons et la croissance des jeunes feuilles.

Regardes ci-dessous les 4 étapes de la naissance d'une feuille.


bourgeons_feuilles5

















5







La trajectoire du soleil sur l'horizon

00O6052UkWI

















Si on regarde tous les jours la position du soleil au moment où il passe au Sud on constate

que sa hauteur sur l'horizon varie au cours de l'année. En hivers il est bas et en été il est presque au zénith.

Si on observe tous les matins sa position sur l'horizon quand il se lève on constate qu'en hiver il se lève au Sud Est et en été au Nord Est.

Même constatation sur l'horizon Ouest pour le coucher. Ceci veut simplement dire qu'en été sa course journalière dans le ciel est beaucoup plus longue qu'en hiver.

A l'équinoxe d'été le jour est environ deux fois plus long qu'à celle d'hiver.

D'autre part en été le soleil étant beaucoup plus haut quand il passe au Sud , ces rayons pour nous parvenir traversent une couche d'atmosphère beaucoup plus fine et par conséquent sont moins absorbés. Ils sont donc beaucoup plus énergétiques.

Pour résumer, en été le Soleil est beaucoup plus efficace qu'en hiver, efficace car sa trajectoire sur l'horizon est beaucoup plus élevée.

172909674_10674908_60959520

Posté par MINOUCHA78 à 10:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 16 mars 2012

UNE PETITE PENSEE POUR NOS AMIS (es) Belge

un soutien pour les familles ♥ Une grosse pensée pour la Belgique et toutes les familles concernées par l' accident qui a eu lieu en Suisse. c' est une terrible nouvelle. RIP. Partage si tu as un coeur ...

 

POUR LES PETITES BELGES DCD

Posté par MINOUCHA78 à 20:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

POUR INFORMATION

Mes amis (es) pour information dans la colonne de gauche vous avez toutes les Catégories

vous cliquez dedans, vous trouverez exemple dans JUKEBOX la musique de votre choix,

en cliquant dans CLIP VIDEO POUR LES FEMMES vous n'aurez qu'à mettre votre prénom et vous aurez un chanteur rien que pour vous etc etc ..

n'oubliez de cliquez de temps à autre

• ANNIVERSAIRE DES MEMBRES

• ARTICLES

• CARICATURES FORMIDABLE

• CLIP VIDEO pour les femmes

• CREATIONS DE MES AMIS (es)

• DIAPORAMA pour mes membres

• Diaporama de mes créations artistiques

• DIAPORAMAS

• GIF DE SIGNATURE

• Gifs Animés

• IMAGES

• JUKEBOX ...UN REGAL !!!

• LIVRE D'OR •

Mes créations de gifs animés

• Mes créations en 3D • mes créations photos

• mes créations vidéos

• PHILOSOPHIE

• PHOTOS

• POEMES

• TROPHEE DES MEMBRES

 

• VIDEOS Dans la colonne de droite, vous avez 12 albums toutes mes créations, exemple : CREATION EN 3D ME DERNIERES REALISATION

 

Posté par MINOUCHA78 à 17:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 9 mars 2012

LA PAIX

AMERINDIEN (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La  paix est celle qui se crée entre deux nations.

Mais au dessus de tout cela...

 Il vous faut comprendre que la paix ne sera pas possible entre les nations...

 tant qu'on ne sera pas convaincu que la véritable paix se trouve au cœur même de l'âme humaine.

BLACKCK ELK (chef sioux)

Posté par MINOUCHA78 à 07:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 8 mars 2012

Bonne journée de la Femme mesdames!

3075303629_1_3_nVG0lBjv

 

Oui célébrons cette Journée par souvenir de nos ancêtres, nos grands-mères,

nos mères et pour beaucoup de femmes à travers le monde qui se battent encore

pour préserver nos droits et pour protéger les droits de nos filles et des générations

futures!  Par respect également pour toutes ces femmes et filles partout dans le monde

qui sont bafouées, humiliées et violées...  Le combat est loin d'être terminé.

 

Et merci aux messieurs qui respectent et protègent les droits de leurs mères, de leurs

épouses et de leurs filles, c'est ensemble que nous pourrons construire un monde meilleur!

 

Bonne journée à toutes et à tous!

 

gigi2 (1)

 

Posté par papillondevoue à 06:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

LES LOUPS

Victime de sa légende, la cause du déclin. Au Moyen Âge, l'imagination populaire fait du loup une bête féroce et sanguinaire ; le loup devient le bouc émissaire de toutes les peurs inexpliquées. Cause de tous les malheurs, il fallait l'exterminer. Son déclin est dû à la persécution humaine et à la limitation de son territoire (la déforestation entre autre). Il a aussi été pourchassé pour sa fourrure et sa capture était largement favorisée par un système de prime. Cela permettait aux paysans des rentrées d'argent supplémentaires. Autrefois, pour connaître le nombre des caribous et savoir si la chasse serait bonne, les Esquimaux d'Amérique écoutaient hurler les loups. En Europe alors, ces mêmes hurlements étaient synonymes de danger et inspiraient la peur. Depuis les temps les plus anciens, l'homme s'est toujours opposé au loup. Hormis certaines nations amérindiennes qui vouaient beaucoup d'admiration au loup, allant même jusqu'à le considérer parfois comme un "frère sauvage" ,l'homme s'est toujours, jusqu'à tout récemment, acharné à vouloir le détruire. Il est encore, de toute évidence, l'animal le plus controversé de toute l'Amérique du Nord. Apparu il y a environ 2 millions d'années, d'abord sur le continent américain et en Eurasie, le loup c'st répandu dans toute l'hémisphère Nord. Seul le désert et la forêt tropicale ont arrêtée son expansion vers le sud. Peu de régions sont restés hors de sa portée exceptée les sommets les plus hauts ou le climat est trop ingrat. Cette prodigieuse capacité d'adaptation en a fait l'unique être vivant directement concurrent de l'homme. Il y a encore une centaines d'années, le loup était le mammifère le plus répandu qu'on ai jamais connu au cours de l'histoire. Mais victimes des persécutions qui lui étaient infligées par l'homme depuis des siècles, repoussé par l'extension des pâturages et des viles, cet animal prudent et timide 'est replié vers des régions plus hostiles, vides d'hommes. Systématiquement pourchassé depuis le moyen âge , le loup joue un rôle indispensable dans la nature. Il est donc urgent de renoncer à nos frayeurs ataviques et de vivre en harmonie avec eux . son avenir repose désormais, entre les mains de l'homme, qui doit sauver les animaux qui subsistent encore en leur préservant des territoires adéquat et en comprenant leur rôle indispensable dans l'équilibre général de la nature . LES LOUPS CHASSENT LE NEZ AU VENT Le loup possède une ouïe et un odorat très sensible, qu'il utilise couramment quand il chasse. Sa vision saisit mieux les sujets en mouvement que les formes immobiles, elle le conduit parfois à prendre l'homme pour une proie, jusqu'au moment ou l'animal où l'animal reconnaît l'odeur humaine et s'enfuie, très effrayé. Un loup chasse quand il à faim, seul ou en meute, selon la saison et la taille de sa proie. quand la nourriture est abondante, le loup mange beaucoup et digère vite. prudent il constitue souvent des réserves , qu'ils enterre. il se montre très frugal pendant les périodes de pénuries : il est capable de jeûner pendant une dizaine de jours sans problèmes . Durant l'hiver les loups se nourrissent d'ongulés souvent plus grand qu'eux original : élan caribou, chevreuil , etc etc ...qu'ils attaquent en meute . Ils ne chassent pas comme les chiens, la truffe collée au sol, mais les oreilles dressées et le nez au vent, attentifs aux effluves et aux bruit d'une bise qu'une brise peu leurs apporter. Grace à une étude du D. MECH, dans l'Isle Royal , au Canada, ont sait qu'un loup perçoit l'odeur d'un original à 300 m environ. il s'immobilise et ça truffe pointée dans la direction de sa proie. À ce signe tous les autres lèvent la tête pour analyser l'odeur. Chacun, alors, remue la queue et fait des bonds. Puis, gardant le silence malgré leur excitation, ils s'approchent le plus possible, contre le vent. L'hiver est l'époque de la chasse aux grands herbivores. Les loups se rassemblent en grand nombre. Cette meute importante s'est réunie, attendant que le leader sonne le signe du départ en chasse. Quand les décisions de celui ci sont unanimement approuvées, la harde est calme et disciplinée. Le loup ne chasse pas les proies les plus belles, mais choisit délibérément les faibles et les malades, qu'il contribue à éliminer. À chaque proie, sa technique. Selon l’adversaire et l’endroit où ils donnent l’assaut, les loups attaquent différemment. Ils ne gaspillent jamais leur énergie à poursuivre longtemps une proie qui s’enfuit. Ils repèrent vite les animaux jeunes, âgés, blessés ou malades, ils les encerclent et les attaquent. Orignal ou cerf sont capables de fracasser le crâne de leurs assaillants, un bison d’en encorner plusieurs. Les bœufs musqués se défendent collectivement, en formant un cercle, épaule contre épaule et cornes basses. Devant une résistance opiniâtre, la meute préfère rompre l’engagement et partir en quête d’un adversaire moins coriace - ce qui est très fréquent. La proie est rarement mise à mort du premier coup. Les loups cherchent à mordre les pattes, l’épaule, les flancs ou la croupe. Il faut parfois plusieurs assauts et de nombreuses poursuites pour faire tomber la proie. Un loup se pend à son mufle pour la paralyser pendant que d’autres s’accrochent à sa croupe. Étourdie par ses assaillants, attaquée de toutes parts, elle finit par succomber. La majeure partie de l’animal tué est dévorée sur place - un loup mange de 9 à 10 kg de chair par repas. Lors de la durée, le mâle dominant écarte ses subalternes avec autorité. Il tolère que sa compagne le rejoigne, puis, repu, il laisse les restes aux autres loups. Dans la mêlée, chacun s’efforce de prélever sa part. Il arrive que les loups soient rassasiés avant d’avoir tout dévoré. Ils enterrent alors les restes à l’abri des mouches, des corbeaux et des pies. Ces réserves de viande font la joie des renards et autres petits carnivores. Importance de l'hiérarchie. La harde obéit à une hiérarchie stricte et durable : la position de chacun ne peut être remise en cause qu'à travers des événements tel qu'un décès ou la formation d'une nouvelle meute. Le respect de cette hiérarchie et, donc, la cohésion du groupe reposent sur des modes de communication olfactifs, sonores et visuel. Ainsi, les loups ont tout un code d'attitudes, de postures et de mimiques. Pour se reconnaître, les loups se reniflent la tête et l'arrière-train, mais soutenir le regard est un signe de provocation. L'organisation d'une meute est la forme de société la plus hautement développée du monde animal. Lorsque deux loups se rencontrent, le dominant adopte une attitude agressive ; il reste immobile, oreilles dressées, crinière hérissée, queue levée, pattes droites. L'animal de rang inférieur avance, oreilles baissées et queue entre les pattes. Puis il s'accroupit et lèche le museau de son congénère en signe de soumission. Si l'autre animal reste en posture de domination queue et oreilles dressées, corps raide, le loup dominé se couche sur le dos, urine et présente ses organes génitaux. Les loups hurlent en meute. Le hurlement est très communicatif : quand un loup hurle, toute la harde se joint à lui et forme un choeur y compris les louveteaux. Les premières études de J.B. Théberge et J. B. Falls (1967) ont révélé que le loup a cinq façons de donner de la voix. La plus caractéristique, le hurlement, s'entend à plus de 8 kilomètres. Les loups ne hurlent que sporadiquement (toutes les dix heures, d'après le zoologue américain Fred Harrington), en général avant ou après la chasse. La meute signale ainsi sa présence aux hardes voisines. Mais elle peut aussi hurler sans raison apparente, pour le plaisir. Le loup aboie (alerte), jappe (amitié), gronde (désaccord et mise en garde), gémit (soumission ou amitié). Chaque individu a son timbre de voix, qui est toujours parfaitement reconnaissable. Un odorat évolué : Renifler un cerf à 1,5 km de distance, reconnaître à l'urine qu'il a laissée si un loup appartient à la meute ou si c'est un intrus, repérer les femelles en chaleur. Le loup vit dans un monde d'odeur et son "nez" est son plus précieux atout. Il est, suivant ce qu'il sent, de cent à un million de fois plus sensible que le nôtre ! La raison d'une telle différence ? Le tissu qui tapisse le haut de la cavité nasale et qui capte les molécules odorantes qui traînent dans l'air. Celui du loup est plus grand (170 cm carré chez l'homme) et cent fois mieux équipé en récepteurs. Des oreilles orientables : Le loup n'a pas les oreilles dans sa poche. loin de là ! il peut reconnaître le hurlement d'un congénère à 16 km de distance si le terrain est dégagé. Ses oreilles sont très mobile. Il les oriente pour mieux cibler l'origine des bruit. Il perçoit une gamme de sons plus large que la nôtre : alors que nous sommes limités à des fréquence comprise entre 16 et 20 000 Hz , lui entend des fréquences beaucoup plus aiguës, allant jusqu'a 40 000 Hz , dont les fameux ultrasons. Une vue spécialisée : Il voit mal les détails, a du mal à évaluer les distances et les reliefs. Côté couleur, il ne perçoit pas le rouge, mais que la teinte bleu-vert. Le loup serait-il miro ? Non, sa vision est celle d'un prédateur. Il est champion pour détecter les objets ou les proies en mouvement. Et, contrairement à nous, il ne devient pas aveugle sitôt la nuit tombée, car sa rétine contient davantage de cellules sensibles à la lumière. En plus, le fond de son œil est tapissé d'une couche de cellules réfléchissantes qui jouent les amplificateurs de lumière. C'est ce qui permet au loup, comme au chat, de distinguer un objet même dans la pénombre. Et qui fait que ses yeux brillent dans la nuit quand ils sont éclairés Une mâchoire à tout casser : Rien ne résiste à la mâchoire du loup, pas même un fémur de bison ! Avec ses muscles robustes, la mâchoire du prédateur a deux fois plus de force que celle d'un chien de même taille. Et puis, quelle dentition ; Sur le devant, de petites incisives acérées pour saisir les aliments ou dépecer les proies. Autour, quatre crocs impressionnants, longs de 3 cm. Idéal maintenir une proie. Derrière les crocs, les prémolaires et les molaires. Parmi elles, quatre plus grosses que les autres : Les carnassières. Elles sont à la fois tranchantes et puissantes, de vraies cisailles pour couper muscles, chairs et tendons. Des pattes de coureur : Marathonien et sprinter à la fois ! Avec ses pattes hautes et musclées, le loup trotte sans peine à 30 km/h. Mais il peut aussi, sur de courtes distances, cavaler à 65 km/h. Pour trouver quelque chose à se mettre sous les crocs, on en a vu parcourir jusqu'à une centaine de kilomètres en 24 heures. Comme les félins et les autres canidés, le loup ne pose pas la plante des pieds au sol, mais juste les orteils équipés de griffes qui, contrairement à celles des félins, sont sorties en permanence. Ce ne sont pas des armes, mais des outils pour creuser des tanières ou enterrer les surplus de nourriture. Une fourrure double épaisseur : Près du corps, une couche de poils courts, fins, ondulés, qui forment un vrai duvet isolant. Le tout recouvert de poils raides et longs qui, en hiver, dépassent les 15 cm sur le dos. Le loup est bien habillé ! Question coloris, il existe des noirs, des blancs et surtout beaucoup de gris. Mais pas un gris uni comme un éléphant : La couleur de la fourrure résulte toujours d'un mélange de poils noirs, blancs, crème, fauves, cannelle... Du coup, il n'y a pas deux loups qui possèdent la même robe.

Posté par MINOUCHA78 à 01:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

lundi 5 mars 2012

Amaryllis (plante)

 

Amaryllis (plante) « Amaryllis » est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner en français des plantes à fleurs appartenant à des genres botaniques différents, tous deux appartenant à la famille des Liliaceae selon la classification classique. Noms français et noms scientifiques correspondants[ Amaryllis - Hippeastrum : En français, ce nom vernaculaire féminin, désigne des plantes bulbeuses du genre Hippeastrum originaire d'Amérique du Sud en zone tropicale. Les espèces les plus connues sont des hybrides cultivés pour leur floraison en fin d'hiver, comme plantes d'appartement ou de serre chaude. Ce sont des espèces à croissance rapide appréciées pour leurs fleurs de grande taille de couleur blanche, rose ou rouge vif. Sur le plan botanique, ne devraient être appelées « Amaryllis » que les espèces du genre Amaryllis, dont une espèce, Amaryllis belladonna, originaire d'Afrique du Sud, est cultivée pour ses fleurs. La classification phylogénétique les place dans la famille des Amaryllidaceae (ou optionnellement dans celle des Alliaceae

Posté par MINOUCHA78 à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 24 février 2012

Magic Fly

3061725821_1_21_6eAfifBe


Que le vent est doux… J’adore me laisser porter par cette brise légère au-delà de mes barrières.
Je suis un peu craintive mais j’ai vraiment le désir d’apprendre. 

Wow, extraordinaire! Me voilà partie, je butine les fleurs. Je puise dans leur délicieux nectar l’amour, 
la tendresse, la vigueur et la sécurité. C’est incroyable de se laisser ainsi transporter au gré du vent 
sans rien attendre de l’avenir, quelle fantastique sensation de liberté. Cette petite chenille que j’étais, 
qui arrivait à peine à avancer fait maintenant partie d’un lointain passé. Je préfère l’oublier pour enfin 
profiter de l’absolue félicité qui m’habite maintenant. 

Merci à toi mon bel amour. Je t’aime profondément. Tu m’apprends à goûter pleinement la vie et 
je l’apprécie chaque jour davantage. Grâce à toi, je suis devenue forte. J’en oublie ma fragilité que 
tu dois parfois me rappeler, tant cet univers enchanteur que nous partageons me maintient dans 
un puissant état de transe. Nous sommes toujours ensemble et virevoltons de bonheur en 
exécutant la petite danse magnifique que tu m’as apprise.

[img][/img]

Je t’ai découvert après plus de trois ans de recherche sur moi-même. Je crois que tu as toujours 
fait partie de moi, mais mon esprit était beaucoup trop occupé ailleurs pour s’en apercevoir. 

Quelle révélation. 

En dépit de la maladie, je vole, je plane sans crainte du lendemain. J’ai appris à vivre avec toi 
cher papillon. Je voyage souvent en esprit en ta compagnie lorsque je suis triste, souffrante 
ou fatiguée. Je puise en toi une énergie qui me rend meilleure. Je me sens ainsi plus courageuse 
et vigoureuse. J’ai retrouvé la fierté que j’avais un peu perdue lors de l’arrivée de la maladie.

- MagicFly, « je vais t’appeler MagicFly », car grâce à toi je sais qu’en ouvrant davantage mon esprit, 
je peux être en mesure de comprendre une quantité surprenante d’astuces jusqu’ici insoupçonnées. 
Mes antennes s’ajustent aux tiennes. Je vois le monde différemment, j’entends davantage le chant 
des oiseaux et l’eau qui coule. Je perçois subtilement en tout mon être la caresse du vent, la chaleur 
du soleil sur ma peau et la timide joie des gouttelettes de pluie qui se posent sur mon corps. 
Je hume le délicat parfum de la nature qui s’éveille au printemps et la délicieuse odeur des fleurs 
lors d’une belle journée d’été. Merci de t’être entêté à te révéler au plus profond de moi !

- Tu sais Ginette, il fallait seulement que tu mettes en veilleuse ta vie pour te laisser emporter avec 
moi vers une existence différente en franchissant certaines barrières que tu n’arrivais pas à surmonter.

- Finalement, nous sommes en totale symbiose tu ne trouves pas? Je suis en toi et tu es en moi. Tu vois 
avec mes yeux et je vole grâce à tes ailes. C’est pourquoi je me sens si bien avec toi, forte dans ma fragilité.

- J’adore partager avec toi Ginette un peu de cette magie, je crois que tu le mérites, car tu as tant donné 
à ton entourage que tu en avais oublié ta propre existence.

- Je ne te remercierai jamais assez Magic Fly car en communion avec toi, je suis transformée. 
Tout mon être vibre au diapason de tes antennes. Tu me donnes des ailes.


[img][/img]


Texte écrit dans le cadre d'un atelier d'écriture le 2008-12-19


Signature Gigi par Sylvie




PAPILLONS....


Posté par papillondevoue à 06:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 23 février 2012

La superterre Gliese 1214 b est bien un monde d'eau

 

Découverte en 2009, l’exoplanète Gliese 1214 b suscitait des interrogations sur sa nature, les astrophysiciens hésitant entre une planète océan exotique et une sorte de supervénus couverte de nuages. Les observations réalisées à l’aide de la WFC3 de Hubble sont maintenant favorables à l’hypothèse d’une planète largement gazeuse avec une forte quantité d’eau dans son atmosphère.

  • L'eau liquide, source de vie dans l'univers, un dossier à lire

De même que nous avions sous-estimé la diversité des corps célestes dans notre Système solaire, nous ne nous rendons probablement pas encore compte de la diversité du monde des exoplanètes que nous commençons tout juste à explorer. Le cas de Gliese 1214 b (GJ 1214 b) en est probablement un bon exemple. On savait que cette planète, qui effectue son orbite en 38 heures autour d’une naine rouge située à environ 40 années-lumière de la Terre dans la constellation d'Ophiuchus (le Serpentaire), possédait une atmosphère. Mais il était bien difficile d’en connaître la nature et plusieurs modèles ont été proposés.

Un article publié sur arxiv vient toutefois d’apporter des précisions. Les astrophysiciens y décrivent les résultats obtenus en utilisant la Wide Field Camera 3 (WFC3) du télescope Hubble pour analyser l’atmosphère de GJ 1214 b. Deux modèles semblent maintenant éliminés, celui faisant intervenir un cœur de glace entouré d’une atmosphère d’hydrogène atomique et d’hélium et celui proposant un cœur rocheux entouré d’une atmosphère d’hydrogène moléculaire.

Posté par MINOUCHA78 à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]