vendredi 25 novembre 2011

ANGE

AngelHandsLight

Posté par MINOUCHA78 à 17:25 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


ANGES

Les anges et le linge blanc

Un jour, une histoire!

Il était une fois aux pays des rêves où vivaient des anges tous vêtus de linge blanc et d'or.
Ces messagers de l'au delà qui survolent chaque petites têtes qu'ils protègent, ainsi que leur parent.
Surveillent les songes un peu turbulent et les transforment en un bel arc en ciel d'amour.
Ces petiots chérubins qui sont triste dans leur vie, amis sont si heureux quand il se retrouvent dans leur rêves.
Car là au moins pensent-ils, sont en sécurité…

 

Ces petits anges

Ces petits anges qui parcourent le ciel, qui nous guident et nous aident à faire des choix.
Mais aussi endorment nos enfants, les aident dans leurs vies et rêves, tout en restant sur leur petit nuages blanc.
Leurs petites ailes du bonheur traversent nos vies et nous envoient cette poussière de joie lorsque ça ne va pas.
Alors petit angelot, envoi nous cette poussière qui fera de nos vies un vrai paradis.

 

Posté par MINOUCHA78 à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 24 novembre 2011

D'où viennent les galaxies ?

Une galaxie est, en cosmologie, un assemblage d'étoiles, de gaz, de poussières et de matière noire et contenant parfois un trou noir supermassif en son centre.

La Voie lactée, la galaxie dans laquelle se trouve le système solaire, compte quelques centaines de milliards d'étoiles (1011)[1] et a une extension de l'ordre de 100 000 années-lumière. La plupart des galaxies typiques comportent un nombre similaire d'astres, mais il existe aussi des galaxies naines comptant quelques dizaines de millions d'étoiles seulement (107)[1], et des galaxies géantes comptant plusieurs milliers de milliards d'étoiles (1012). Sur la base de ces chiffres et de la taille de l'Univers observable, on estime que celui-ci compte quelques centaines de milliards de galaxies de masse significative. La population de galaxies naines est cependant très difficile à déterminer, du fait de leur masse et leur luminosité très faibles. L'Univers dans son ensemble, dont l'extension réelle est inconnue, est susceptible de compter un nombre immensément plus grand de galaxies.

Les galaxies en tant que systèmes stellaires de grande taille ont été mises en évidence dans le courant des années 1920, principalement par l'astronome américain Edwin Hubble, bien que des premières données indiquant ce fait remontent à 1914. Les galaxies sont de trois types morphologiques principaux : elliptiques, spirales, irrégulières. Une description plus étendue des types de galaxies a été donnée à la même époque par Edwin Hubble et est depuis nommée séquence de Hubble.

Toutes les étoiles ne sont pas situées dans les galaxies. S'il semble établi que c'est au sein des galaxies que se forment les étoiles, celles-ci sont susceptibles d'en être expulsées, soit du fait d'interactions entre galaxies, soit du fait de rencontres rapprochées entre une étoile et un astre très massif, tel un trou noir supermassif situé au centre d'une galaxie. On observe ainsi certaines étoiles dotées d'une vitesse élevée par rapport à leur galaxie, signe qu'elles n'y sont plus liées gravitationnellement. De telles étoiles sont de ce fait appelées « étoiles en fuite ». Plusieurs représentantes de cette classe sont connues, tels SDSS J090745.0+024507 et GRO J1655-40, toutes deux en train de quitter la Voie lactée. La première est probablement issue d'une rencontre rapprochée avec le trou noir central de notre Galaxie, Sgr A*, la seconde est sans doute issue d'une supernova asymétrique dont le résidu compact a été expulsé de la région où l'explosion a eu lieu.

Posté par MINOUCHA78 à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 22 novembre 2011

POÈME SUR LE RÊVE

Mon poème, mon rêve…

 1rdui-1Fx-1

Doux rêves et belle foi des poètes,

Chagrins, amitié, amour vous êtes,

Poésie de gloire, de beauté, pour toi,

La poésie compte beaucoup pour moi.

 

Le poème est mon pain quotidien,

Naturel comme la lumière du matin,

Doux soleil, qui réchauffe mon cœur,

Quelques vers, pour faire ton bonheur.

 

Rimbaud, écrivait les mots musique,

Verlaine, composait les harmoniques,

Poésie de la vie, poésie des refrains,

Là, chaque jour, pour baiser ta main.

 

Ton sourire s'ouvre à moi, c'est divin,

Poème silence, tendre comme l'étain,

La poésie est utile comme la bruine,

Pénètre nos peines, comme la fouine.

 

Crier en silence et regarder sans voir,

Hurler toute la honte, et le désespoir,

Souffrir, c'est quand sourire fait mal,

Tu es mon poème, mon rêve, normal…

Posté par MINOUCHA78 à 20:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 21 novembre 2011

LE CHAT

Le chat sous la fenêtre


Le chat sous la fenêtre
soulève sa petite patte
pour pouvoir sortir
et ses yeux grands ouverts
qui cherchent des regards
pour qu’il puisse l’ouvrir

Le chat sous la fenêtre
tapote doucement
avec son coussinet
sur quelques marguerites
qui se reflètent sur la vitre
derrière une ombre bleutée

Le chat sous la fenêtre
observe les oiseaux,
et d’un coup sec
s’envole dans le ciel
pour attraper le papillon
qui a pu s’échapper

La chat sous la fenêtre
d’un coup a disparu

Alors je regarde une corbeille de cerises
posée sur le vieux banc cassé
La petite patte n’est plus là
Le papillon vole un peu plus loin
J’entends le son du beau ruisseau qui coule au pied de ma maison
il n’y a plus qu’un grand rayon de soleil
qui traverse la fenêtre
Et c’est bientôt l’été

Posté par MINOUCHA78 à 21:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


CHAT

Image46

Posté par MINOUCHA78 à 18:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

HONNEUR AUX ARBRES notre belle nature !!!

Aux arbres

ombre-arbre

Arbres de la forêt, vous connaissez mon âme!
Au gré des envieux, la foule loue et blâme ;
Vous me connaissez, vous! - vous m’avez vu souvent,
Seul dans vos profondeurs, regardant et rêvant.
Vous le savez, la pierre où court un scarabée,
Une humble goutte d’eau de fleur en fleur tombée,
Un nuage, un oiseau, m’occupent tout un jour.
La contemplation m’emplit le coeur d’amour.
Vous m’avez vu cent fois, dans la vallée obscure,
Avec ces mots que dit l’esprit à la nature,
Questionner tout bas vos rameaux palpitants,
Et du même regard poursuivre en même temps,
Pensif, le front baissé, l’oeil dans l’herbe profonde,
L’étude d’un atome et l’étude du monde.
Attentif à vos bruits qui parlent tous un peu,
Arbres, vous m’avez vu fuir l’homme et chercher Dieu!
Feuilles qui tressaillez à la pointe des branches,
Nids dont le vent au loin sème les plumes blanches,
Clairières, vallons verts, déserts sombres et doux,
Vous savez que je suis calme et pur comme vous.
Comme au ciel vos parfums, mon culte à Dieu s’élance,
Et je suis plein d’oubli comme vous de silence!
La haine sur mon nom répand en vain son fiel ;
Toujours, - je vous atteste, ô bois aimés du ciel! -
J’ai chassé loin de moi toute pensée amère,
Et mon coeur est encor tel que le fit ma mère!

Arbres de ces grands bois qui frissonnez toujours,
Je vous aime, et vous, lierre au seuil des autres sourds,
Ravins où l’on entend filtrer les sources vives,
Buissons que les oiseaux pillent, joyeux convives!
Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,
Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois,
Dans votre solitude où je rentre en moi-même,
Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime!
Aussi, taillis sacrés où Dieu même apparaît,
Arbres religieux, chênes, mousses, forêt,
Forêt! c’est dans votre ombre et dans votre mystère,
C’est sous votre branchage auguste et solitaire,
Que je veux abriter mon sépulcre ignoré,
Et que je veux dormir quand je m’endormirai.

Victor Hugo

Posté par MINOUCHA78 à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 15 novembre 2011

LES LOUPS LES ORIGINES

 

vyd6w00iL'ORIGINE

 

Le Loup ou Canis Lupus en latin serait apparu il y a environ plus de 51 millions d'années. Jusqu'à nos jours l'espèce ne cessa d'évoluer. Donnant naissance à plusieurs familles de canidés, dont le renard, le coyote, le lycaons ect... (Voir Famille~Canidés)

 

Une des hypothèses avancées sur l'apparition du chien domestique, serait celle des premiers hommes primitifs nomades, qui capturèrent des louveteaux ; afin de s'en servir pour la recherche du gibier. L'homme s'aperçut très vite d'une autre utilité de ces loups "domestiques" celle de gardiens, puisqu'ils les avertissaient en cas de danger. Mais cette hypothèse est sujette à beaucoup de controverses.

 

Philippe de Tubize et nous pensons que des hommes auraient pu profiter de cette promiscuité et capturer des louveteaux. Puis les auraient accouplé à d'autres canidés tel le coyote. Il suffit de voir la complicité de certains dompteurs de cirque, et même propriétaires de zoo ou parc animalier.

 

La meute 

 

 

La meute est très souvent constituée d'un couple dominant ayant le rôle de chef de groupe. On les appelle les Alpha mâle et femelle Alpha. C'est le couple dominant qui prend toutes les décisions pour la survie de la meute, déplacements, chasse marquage du territoire.

Le couple Alpha est le seul à se reproduire. Dans la meute l'ordre hiérarchique est constitué des Bêta, qui arrivent après les Alpha. Ils prendront

la place du couple Alpha en cas de problème pour la meute (mort). Puis vient les loups Oméga position très peu envieuse dans une meute, car les Oméga subissent des agressions perpétuelles et quotidiennes. L'Oméga de par sa position dans le rang sera le dernier à manger, sur une proie tuée par la meute.

 

La Chasse

 

La faim fait sortir le loup de sa tanière, ce qui peut être effectivement vrai. L'acte de chasse est inné chez le loup, comme chez tous les prédateurs carnivores. Les loups ont la faculté de mémoriser les endroits où ils ont déjà chassés. Ils repèrent leur proie à l'odeur et aussi à la vue. Ils peuvent ainsi parcourir de longues distances pour chasser. Les loups localisent leur proie et ne la quitte pas des yeux, approchant le plus près possible sans que cette dernière ne les sente. Il arrive aux loups de marquer des longs arrêt sans pour autant quitter leur victime des yeux. La meute attendra le moment idéal pour se jeter sur sa proie. Durant l'attaque les loups harcèlent leur proie, jusqu'à épuisement de cette dernière. Il n'est pas rare de voir une attaque se solder par un échec. Une fois la bête par terre les loups la morde, arrache des morceaux de chairs jusqu'à ce que l'animal meurt. Puis c'est vraiment le repas, si la proie est énorme les loups la mangent en plusieurs fois. En France, une étude démontre que 75% de l'alimentation des loups du Mercantour est d'origine animaux sauvages (cerfs, chamois, mouflons). 15% serait d'animaux domestiques (brebis, chèvres) et le reste soit 10 % environ de petites proies (lapins, marmottes, lièvres, insectes et fruits.

Notez que lorsque le loup chasse en meute, il choisira de préférence une proie malade ou affaiblie. On dit qu'il agit en tant que régulateur, permettant au gibier sain de se développer et mieux se reproduire.

On dit que c'est la curée lorsque les loups dévore leur proie. Mais on dit aussi la curée lorsque des chasseurs lancent leurs chiens à la poursuite d'un gibier. Lorsqu'une ou plusieurs personnes profitent, dépouillent une autre personne on appelle cela aussi la curée.BlackWolf

 

Posté par MINOUCHA78 à 18:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 14 novembre 2011

L'HIVER

9l13dxgs

 

En hiver

 

Le sol trempé se gerce aux froidures premières,
La neige blanche essaime au loin ses duvets blancs,
Et met, au bord des toits et des chaumes branlants,
Des coussinets de laine irisés de lumières.

Passent dans les champs nus les plaintes coutumières,
A travers le désert des silences dolents,
Où de grands corbeaux lourds abattent leurs vols lents
Et s’en viennent de faim rôder près des chaumières.

Mais depuis que le ciel de gris s’était couvert,
Dans la ferme riait une gaieté d’hiver,
On s’assemblait en rond autour du foyer rouge,

Et l’amour s’éveillait, le soir, de gars à gouge,
Au bouillonnement gras et siffleur, du brassin
Qui grouillait, comme un ventre, en son chaudron d’airain.

Emile Verhaeren

Posté par MINOUCHA78 à 06:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 13 novembre 2011

D'ou vient la musique country ?

D’où vient la musique Country

 

La musique country, ou simplement country, est un mélange de musiques traditionnelles développé principalement dans le sud-est du pays et dans les provinces maritimes qui a évolué rapidement dans les années 1920.[1] Différentes variations du genre ont aussi émergé dans d'autres endroits comme la musique country australienne. 

Rythmique ou traînante, sentimentale ou émouvante, la country a pour origine les musiques folkloriques celtes et gospel des immigrés anglo-saxons. Cette musique, avec le blues et le rhythm and blues noirs, a contribué en grande partie dans la musique populaire contemporaine, notamment le rock. 

Musiciens country vers 1904.Bien que la country ait été décriée par certains critiques français comme étant la musique préférée de « l'Amérique conservatrice et blanche », elle est en réalité une musique dont les origines sont multiples et profondément mêlées : on n'a qu'à penser au yodel, issu d'une petite communauté suisse allemande des Appalaches, à l'utilisation de la mandoline italienne, de la Lap-steel hawaïenne, du banjo africain, à des emprunts aux genres comme la musique cadienne, la polka ou le blues (on parle souvent d'ailleurs de la country comme du "blues des blancs&quot, etc. 

La country-music a débuté comme une musique partagée par des musiciens noirs et blancs ; à l’époque où les disques de blues et de country (ou hillbilly) n'étaient pas terriblement différents les uns des autres ; musiques partageant les valeurs sociales ("pauvres" qu'ils soient blancs ou noirs), les valeurs familiales et religieuses. 

On verra même certains chanteurs noirs, comme Ray Charles et Charley Pride, adopter en tout ou en partie ce genre musical. 

La musique country, qui a des millions d'amateurs dans le monde et notamment aux États-Unis, au Canada et en Australie, reste assez peu connue en France mais s'y répand de plus en plus. La country est toutefois populaire dans le reste de l'Europe, notamment en Irlande, dans les pays scandinaves et en Allemagne. 

Le siège de la country se trouve à Nashville, dans le Tennessee, ville qui doit son surnom "Music-City" au grand nombre de studios d'enregistrement et à la qualité de ses musiciens. Le Grand Ole Opry de Nashville est le centre de représentations pour les artistes de country. Ce fut notamment le cadre d'une émission de radio extrêmement populaire dans les années 1930-1950, qui était suivie par des millions d'Américains sur sa station de radio mythique WSM.

Posté par Buffalo55 à 14:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]