lundi 23 janvier 2012

SATURNE

Saturn-2

 

 

 

 

 

 

 

I
Il est des jours de brume et de lumière vague,
Où l'homme, que la vie à chaque instant confond,
Étudiant la plante, ou l'étoile, ou la vague,
S'accoude au bord croulant du problème sans fond;
Où le songeur, pareil aux antiques augures,
Cherchant Dieu, que jadis plus d'un voyant surprit,
Médite en regardant fixement les figures
Qu'on a dans l'ombre de l'esprit;
Où, comme en s'éveillant on voit, en reflets sombres,
Des spectres du dehors errer sur le plafond,
Il sonde le destin, et contemple les ombres
Que nos rêves jetés parmi les choses font!
Des heures où, pourvu qu'on ait à sa fenêtre
Une montagne, un bois, un océan qui dit tout,
Le jour prêt à mourir ou l'aube prête à naître,
En soi-même on voit tout à coup
Sur l'amour, sur les biens qui tous nous abandonnent,
Sur l'homme, masque vide et fantôme rieur,
Éclore des clartés effrayantes qui donnent
Des éblouissement à l'oeil intérieur;
De sorte qu'une fois que ces visions glissent
Devant notre paupière en ce vallon d'exil,
Elles n'en sortent plus et pour jamais emplissent
L'arcade du sombre sourcil!
II
Donc, puisque j'ai parlé de ces heures de doute
Où l'un trouve le calme et l'autre le remords,
Je ne cacherai pas au peuple qui m'écoute
Que je songe souvent à ce que font les morts;
Et que j'en suis venu -- tant la nuit étoilée
A fatigué de fois mes regards et mes voeux,
Et tant une pensée inquiète est mêlée
Aux racines de mes cheveux! --
A croire qu'à la mort, continuant sa route,
L'âme, se souvenant de son humanité,
Envolée à jamais sous la céleste voûte,
A franchir l'infini passait l'éternité!
Et que les morts voyaient l'extase et la prière,
Nos deux rayons, pour eux grandir bien plus encore,
Et qu'ils étaient pareils à la mouche ouvrière,
Au vol rayonnant, aux pieds d'or,
Qui, visitant les fleurs pleines de chastes gouttes,
Semble une âme visible en ce monde réel,
Et, leur disant tout bas quelque mystère à toutes,
Leur laisse le parfum en leur prenant le miel!
Et qu'ainsi, faits vivants par le sépulcre même,
Nous irions tous un jour, dans l'espace
vermeil, Lire l'oeuvre infinie et l'éternel poëme,
Vers à vers, soleil à soleil!
Admirer tout système en ses formes fécondes,
Toute création dans sa variété,
Et, comparant à Dieu chaque face des mondes,
Avec l'âme de tout confronter leur beauté!
Et que chacun ferait ce voyage des âmes,
Pourvu qu'il ait souffert, pourvu qu'il ait pleuré.
Tous! hormis les méchants, dont les esprits infâmes
Sont comme un livre déchiré.
Ceux-là, Saturne, un globe horrible et solitaire,
Les prendra pour le temps où Dieu voudra punir,
Châtiés à la fois par le ciel et la terre,
Par l'aspiration et par le souvenir!
III
Saturne! sphère énorme! astre aux aspects funèbres!
Bagne du ciel! prison dont le soupirail luit!
Monde en proie à la brume, aux souffles, aux ténèbres!
Enfer fait d'hiver et de nuit!
Son atmosphère flotte en zones tortueuses.
Deux anneaux flamboyants, tournant avec fureur,
Font, dans son ciel d'airain, deux arches monstrueuses
D'où tombe une éternelle et profonde erreur.
Ainsi qu'une araignée au centre de sa toile,
Il tient sept lunes d'or qu'il lie à ses essieux;
Pour lui, notre soleil, qui n'est plus qu'une étoile,
Se perd, sinistre, au fond des cieux!
Les autres univers, l'entrevoyant dans l'ombre,
Se sont épouvantés de ce globe hideux.
Tremblants, ils l'ont peuplé de chimères sans nombre,
En le voyant errer formidable autour d'eux!
IV
Oh! ce serait vraiment un mystère sublime
Que ce ciel si profond, si lumineux, si beau,
Qui flamboie à nos yeux ouverts comme un abîme,
Fût l'intérieur du tombeau!
Que tout se révélât à nos paupières closes!
Que, morts, ces grands destins nous fussent réservés! ...
Qu'en est-il de ce rêve et de bien d'autres choses?
Il est certain, Seigneur, que seul vous le savez.
V
Il est certain aussi que, jadis, sur la terre,
Le patriarche, ému d'un redoutable effroi,
Et les saints qui peuplaient la Thébaïde austère
Ont fait des songes comme moi;
Que, dans sa solitude auguste, le prophète
Voyait, pour son regard plein d'étranges rayons,
Par la même fêlure aux réalités faite,
S'ouvrir le monde obscur des pâles visions;
Et qu'à l'heure où le jour devant la nuit recule,
Ces sages que jamais l'homme, hélas! ne comprit,
Mêlaient, silencieux, au morne crépuscule
Le trouble de leur sombre esprit;
Tandis que l'eau sortait des sources cristallines,
Et que les grands lions, de moments en moments,
Vaguement apparus au sommet des collines,
Poussaient dans le désert de longs rugissements!

Posté par MINOUCHA78 à 09:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


LA FEMME EN BLEU

3c172551

 

 

 

 


Une femme, une fleur,
Un sourire, un ciel bleu,
Une flamme, une ardeur,
Un appel, un aveu,
Une lèvre, une odeur,
Un regard, un cheveu,
Une larme, une peur,
Un murmure, un adieu,
Une femme, une fleur,
Un soupir, un ciel bleu

Posté par MINOUCHA78 à 07:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

samedi 21 janvier 2012

LA VIE à lire avec la vidéo

LA VIE

Il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que maintenant.
Notre vie sera toujours remplie de défis, il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux chaque jour.
C’est vrai qu’il est préférable de choisir le bon sillon.
Ce n’est pas toujours rectiligne…
…et puis on le trouve... C’est le nôtre, il faudra faire avec, où qu’il nous emmène il sera le plus beau...
Mais il y a toujours des obstacles le long du chemin, une épreuve à traverser, un travail à terminer, du temps à donner, une dette à payer.
La vraie vie ? C’est tout ça.
…alors profitons en chaque jour, même le lundi !

D’accord, ça va être dur… on apprécie d’avoir des amis pour le parcourir...
 Ni très facile...il y aura de grands moments de solitude… Tant pis !
…On va bouger. Se dépasser.. rien ne doit nous faire peur... mais attention quand même, restons humble...
Prenons le temps de nous évader pour prendre du recul sur nos problèmes… pensons à donner des nouvelles à nos amis... …méfions nous des indiscrets... ne nous laissons pas prendre aux mirages...

Posté par MINOUCHA78 à 05:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 13 janvier 2012

On recherche pour 2012


On recherche pour 2012 :


> Un électricien pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus
>  Un opticien pour changer le regard des gens
>  Un artiste pour dessiner le sourire sur tous les visages 
> Un professeur de maths pour apprendre à compter  les uns sur les autres
> Un maçon pour bâtir la paix
 
> C' est pas interdit de rêver, il n' y a pas encore de taxe sur les rêves   ?
 

Posté par MINOUCHA78 à 06:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 1 janvier 2012

POUR VOUS MES AMIS (es) !!!

bisousLa météo m'informe qu'un nuage de tendresse

vas se poser sur vous avec une pluis de bisous qui

va tomber sur vos joues !!!

Posté par MINOUCHA78 à 17:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 21 décembre 2011

AMITIE

128352247_8527426_58994054

L'amitié c'est comme une fleur
Elle naît et s'épanouie tout en douceur
Elle peut durer une vie pour toujours
Ou s'arrêter et se faner un jour

l'amitié, c'est donner beaucoup de soi,
Sans jamais rien demandé en retour
C'est être toujours présent ,toujours là
Le faire avec plaisir avec beaucoup d'amour

L'amitié, c'est une qualité simple et si rare
Qu'il ne faut la ranger au fond d'un placard
Il faut la conserver, la gardé prés de son cœur
Pour qu'elle nous apporte amour et douceur

L'amitié, se veut d'être sincère, sans
Une confiance que l'on espère pour toujours
L'amitié la plus profonde comme un frère
Rebute les mensonges et paroles meurtrières

L'amitié, c'est être discret et silencieux
Elle se partage en groupe ou même a deux
L'amitié, c'est la joie de rencontrer des personnes
Ou fidélité sincérité
Ces mots qui résonnent

L'amitié, c'est un, mais être au moins deux.

 

Posté par MINOUCHA78 à 17:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mardi 20 décembre 2011

FEMME.... SI BELLE .....SI DOUCE

 

FEMME....TU ES SI BELLE .....SI DOUCE

FEMME....TU ES SI BELLE .....SI DOUCE
La femme est si belle et si douce en ses moeurs ,
Source de purete qui nous donne la vie ,
Un ange sur la terre a qui dieu nous confie ,
Pour faire notre joie et nous rendre meilleurs ,
 
Tu la vois a genous , aupres de ton berceau ,
Lever les yeux au ciel , enfant elle est ta mere ,
Ses larmes , ses soupirs t' eloignent du tombeau
Dieu prolongeant tes jours exauce sa priere
 
Et toi tu te fais homme et sur ton noble front
Rayonne la fierte, l amour ,de la patie
Au faite des honneurs on proclame ton nom
Combien tu dois de soins a ta mere cherie
 
Au milieu des plaisirs que t offre le hasard ,
Tu vois encore ta soeur ; riante jeune fille ,
Enlacee a ton bras , demandes ton regard ,
Sa beaute plait a tous , son innocence brille ,
 
Vierge , tendre et naive , elle veut ton amour
Ton amour fraternel qui remplit sa pensee
Et t offre sa candeur qui te plaie au retour
Limpide et vivifiante ainsi que la rosee
 
Mais la plus sainte chose est l epouse que dieu ,
Te remet a l autel , entre toutes choisie
Son pur tressaillement l amine d un doux feu
Tu goutes le bonheur , jouis de sa poesie
 FEMME....TU ES SI BELLE .....SI DOUCE
L homme , tu dois l aimer ,tu sais son devouement ,
Leclat de ses attrait charme ton existence ,
Tombe donc a ses pieds et fais - lui le serment ,
Qu a son ame soumis , elle aura ta constance ,
Et toi devenu pere au jour de ton desir ,
 
Qui connais ton devoir en ce moment d ivresse ,
Tu promets au dieu d oublier le plaisir ,
Pour ceindre ton enfant d une vie tendresse
Ah seme sur ses pas les plus brillantes fleurs
 
Orne - la de vertus , epanche le calice
Qui donne tant de joie et remplit de douceurs
La vierge en son printemps pour qu elle ne perisse
 
Car la femme est si belle et si douce en ses moeurs ,
Source de purete qui nous donne la vie ,
Un ange sur la terre a qui dieu nous confie
Pour faire notre joie et nous rendre meilleurs .
 FEMME....TU ES SI BELLE .....SI DOUCE

Posté par BLOGMAGIQUE à 17:52 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 18 décembre 2011

L’inspiration

SUR UN AIR DE VIOLON

L’inspiration

Qu’il lui soit fait ou non honneur,
l’enthousiasme créateur
se fera ange ou bien démon.
En bref, telle est l’inspiration.

Car, sachez-le, cette infidèle
par trop souvent se fait la belle
en vous laissant sur le pavé.
Dès lors, qui voudrait la chanter ?

L’inspiration est une garce
qui vous embobine à son gré.
On ne sait sur quel pied danser
quand l’émotion tourne à la farce !…

L’inspiration fait l’imbécile
lorsqu’elle arrive à contretemps.
L’effet en est fort déroutant
et l’on vous juge un peu débile !…

L’inspiration parfois sorcière,
vous fait goûter au nirvana
en vous piégeant dans l’éphémère.
Vous en sortez en piètre état !…

L’inspiration tant vous régale
qu’il vous en vient bonheur extrême…
quand la voilà prise de flemme…
Et vous en perdez les pédales !…

L’inspiration est une ordure
qui, par ses accents les plus purs
vous soufflera maintes bêtises…
Déjà vos ennemis s’en grisent !…

L’inspiration souvent rigole
et vous dit : “Ailleurs on m’attend”,
et puis aussitôt fout le camp.
Et voilà qu’en vous tout s’affole !…

Posté par MINOUCHA78 à 14:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 15 décembre 2011

Toile d’Hiver

Toile d’Hiver

1kj37nh9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La neige est si belle sur les arbres
lorsque s’empilent petit à petit
tous les flocons qui tombent du ciel

Tout est blanc et couleur décorce
et quelques oiseaux qui brillent comme des étoiles
au milieu de ce ciel de jour où le bleu est parti

f22f897f

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rouge-gorge
Une mésange
Orange
virevoltent autour de la mangeoire

Et le grand pré est si blanc
Blanc
Comme une toile moelleuse
Comme une toile d’Hiver
Où les couleurs de vie
ne partiront jamais

Posté par MINOUCHA78 à 15:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

lundi 12 décembre 2011

Noël à Québec

Image72

 

Noël à Québec

 Pour nous, pour vous, pour toi...

Au rythme de la terre, des pays, des lumières et de toi

Les rues exhalent leur parfum de neige depuis les toits

Si  la distance est grande, l’espace nous voit ensemble

Dans la nuit éblouie, un voyage à ciel ouvert nous rassemble

Le firmament murmure : “C’est un jour pour Dieu”

Afin de souffler dans tes yeux une mélodie vers chacun

N’ayant pas d’alternative, Noël s’est mis sur son 31

Composons aux finales des débuts exotiques

Préparons, au pluriel, des futurs romantiques

Réinventons, au singulier, un passé authentique

Substituons à l’imparfait un présent magnifique

Noël m’a suggéré ces lignes puis s’est repris

Il fait beau dans vos cœurs, m’a-t-il dit aussi

Entre quelques bisous, j’en ai gardé l’esprit

Posté par MINOUCHA78 à 06:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :